A A A

canoe - kayak

Canoë à Saint-Guilhem


Les Canoës BORG vous proposent la plus belle descente de l'Hérault en canoë.

En savoir plus...


Galerie de photos

La source de Pégairolles-de-Buèges


Galerie de photos

En savoir plus...


EAU-SECOURS

EAU-SECOURS Pic Saint Loup !


Réunion publique : Le 11 mars 2014 salle Justin à Claret, 20h30

En savoir plus...


Guide H.BORG



Le Guide Hubert Borg de Saint-Guilhem et ses environs

Visitez le site...


forages gaz schisteux


Les forages de gaz schisteux dans l'Herault - de l'eau dans le gaz sous le causse du Larzac

En savoir plus...


Accueil

Vous devez mettre à jour votre Player Flash


Les voyageurs qui passèrent jadis du plateau du Larzac vers la plaine pour gagner le bord de la mer Méditérannée connaissaient deux routes.
La plus classique par le passage de l'Escalette au-dessus de Lodève (Hérault), et le Col du Berger sur la montagne de la Séranne qui débouche dans une petite vallée curieuse celle de la Buèges.






Le site que vous visitez à présent va vous aider à mieux connaître, et surtout à protéger cette zone insolite qui se développe autour du village de Pégairolles-de-Buèges. Afin de donner un cadre géographique lisible pour le profane de cette zone exceptionnelle, nous nous sommes attachés à partir au Nord Sur les terres de La Vacquerie qui avoisinnent le superbe Pic Baudille, puis celles de St Maurice de Navacelles et son canyon exceptionnel, pour aller vers la ville de Ganges à travers les zones altières de la Seranne. Au Sud, nous explorerons les espaces mitoyens avec le grand site de St-Guilhem le désert et notamment ses bois sauvages.


Le but principal qui couronne notre initiative demeure que nous soyons ensemble, afin de mieux vous faire connaître cette zone du Larzac Méridional, que vous aimerez certainement pour la protéger comme elle le mérite. Ce site naturel nous appartient protégeons-le.




LA PRESENCE HUMAINE ET LA CIVILISATION DES PAYSAGES:


Les premiers hommes ont trouvé dans cette partie des Grands Causses des montagnes, des vallées et surtout une source : la source de la Buèges. Sur les hauts plateaux entre chênes blancs, amalanchiers, fayards et buis, ils ont débusqué par le feu des clairières et des patûrages pour assurer une herbe abondante afin de nourrir leur troupeaux. De-ci, de-là, quelques pièces de terre ont été cultivé pour produire sporadiquement des cultures vivrières, mais surtout en parcelles de céréales rustiques.


Les terres fertiles au creux des reliefs dans des dépressions ou en étagères, associées à l'élévage traditionnel des chèvres et moutons, ont permis dès la période préhistorique de fixer une peuplade indéfinissable qui a survécu grâce aux fruits de la nature et à leurs dérivés.


Ce village médiéval, groupé autour de son château, s'érige sur un piton rocheux au creux de la vallée de la Buèges.

L'ancienne chapelle castrale du XIIe siècle devenue église paroissiale est située au pied du donjon carré, vestige de l'ancienne forteresse.